Correspondance Défense

Le saviez-vous ?

Chaque conseil municipal de chaque mairie a un Correspondant pour les questions de Défense, fruit d’un travail réglementaire depuis 2001. Ce conseillé est nommé pour la durée du mandat du conseil. Il est le lien entre d’un côté la nation (notamment la jeunesse) et de l’autre les forces armées (actives et de réserve) et les anciens combattants (et victimes de guerre).

A quoi sert un Correspondant Défense ?

La mission d’un Correspondant Défense s’articule autour de 3 axes : la politique de défense, le parcours citoyen et le travail de mémoire. Plus concrètement, son rôle est :

  • D’informer la population par rapport à l’actualité des forces armées (ex : opérations conduites, stratégie globale, etc…), d’organiser des conférences sur la défense, d’organiser des visites de sites militaires au profit des jeunes, d’informer les établissements scolaires sur les procédures de demande et d’attribution de subventions en soutien d’efforts pédagogiques en lien avec la défense, le patrimoine militaire ou la mémoire des conflits contemporains.
  • D’informer sur les actions du ministère des Armées en faveur de la jeunesse, de diffuser les informations relatives au recensement, de participer à des journées de défense et citoyenneté (JDC), d’informer sur le service militaire volontaire (SMV) et sur les métiers de la défense, d’organiser des rencontres avec des réservistes ou des anciens combattants.
  • D’inviter les anciens combattants à témoigner dans un établissement scolaire, de faire participer des jeunes à une cérémonie commémorative, d’organiser une visite sur un lieu de mémoire, de présenter une exposition itinérante sur un thème lié à la mémoire, d’élaborer un projet pédagogique avec un établissement scolaire à partir du monument aux morts, de sensibiliser les jeunes générations à l’action du Bleuet de France, de donner des noms de combattants d’Afrique à des rues.

Sur l’ensemble du territoire national, les Correspondants Défense constituent donc un réseau de contacts, dont la mission s’effectue avec le soutien de la délégation militaire départementale (DMD) qui représente les forces armées auprès des élus, des associations, des administrations et des citoyens. La DMD conseille le préfet en matière militaire et l’aide à la gestion de crise. La DMD est aussi un acteur clé de la transmission de la mémoire et un vecteur du lien armée-nation.

La Défense française en 2021 en quelques chiffres :

• 268 300 effectifs au ministère des Armées : 205 800 militaires, 62 500 civils
• 21 % de femmes, soit la 1re armée féminisée en Europe et la 4e au monde
• L’un des premiers recruteurs de l’État avec 27 000 recrutements par an
• 300 créations nettes de postes depuis plusieurs années dans des domaines prioritaires et stratégiques comme le renseignement ou la cyberdéfense
• 41 000 réservistes opérationnels sous contrat
• Plus de 30 000 militaires qui assurent au quotidien la sécurité de nos concitoyens en France et à l’étranger, dont 13 000 sur le territoire national pour les opérations Sentinelle et Harpie, et environ 6 000 déployés en opérations extérieures.
• 295 milliards d’euros octroyés à la défense sur la période de la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025
• Un budget en augmentation de 7 milliards d’euros depuis 2017
• 530 millions d’euros sur la durée de la LPM, dédiés au plan Famille afin d’améliorer les conditions de vie du personnel militaire et civil et de leurs familles
• Un acteur majeur de l’économie : 1er acheteur de l’État ; 5 milliards d’euros d’achats payés aux petites et moyennes entreprises et entreprises de taille intermédiaire (ETI) en 2019 ; 26 000 PME et ETI fournisseurs ; 8 500 emplois directs liés aux PME fournisseurs « régionales »
• Plus de 2 000 contrats d’apprentissage proposés en 2020 et plus de 13 300 offres de stages et contrats de la 3e à bac+7 en 2019
• Une vingtaine de musées, plus de 150 monuments classés, des millions de photos, plus de 20 000 films d’archives couvrant quatre siècles d’histoire ; 10 hauts lieux de la mémoire nationale et de nombreux lieux de commémoration et de transmission de la mémoire combattante
• 500 millions d’euros de 2020 à 2026 pour réduire la consommation énergétique de ses bases de défense
• 200 000 hectares de terrain faisant l’objet d’une protection au titre de la biodiversité

Dernières actualités
Galette des Rois
Voeux 2022
Concours photo
Prochains événements
Journée de l’environnement
Elections présidentielles 2022
Elections législatives 2022